Le 16 Mars 2012 dès 19h30 : La grOsse sOirée ! (à la B.A.F., grenoble)

Une soirée rondement menée autour du rapport au poids et de la grosseur.

Au programme :
- un repas vegan (sans produit issu de l’exploitation animale),
- un bar,
- une écoute collective de l’émission de radio du collectif lyonnais « on n’est pas des cadeaux » : Les grosses gouines prennent (de) la place.
- des courts métrages inédits et fraichement traduits.
- un infokiosque
- de la musique de grosses
- et de jolies images.

De quoi faire frétiller nos bourrelets plus ou moins prononcés, plus ou moins assumés…

Soirée en non-mixité meufs, gouines, trans.

Entrée prix libre (tu donnes ce que tu veux, ce que tu peux…)

Venez nombreu-ses.

La baf c’est quoi ?

Nous sommes un lieu associatif, convivial et autogéré. Nous souhaitons construire des alternatives pour rompre avec le capitalisme et nous émanciper des relations entre individu-e-s que ce système engendre. Nous organiser pour tisser des liens et créer des solidarités, lutter pour une transformation sociale radicale et contre toutes les formes d’exclusion et d’oppression est notre volonté commune. Nous revendiquons une autonomie politique, morale et financière vis-à-vis des partis politiques, des syndicats et des institutions.

Nous fonctionnons donc sans subvention ni sponsor, l’autofinancement garantissant notre indépendance.

Nous proposons diverses activités créatives, culturelles et sociales en mettant en avant les personnes et en remettant en cause les rôles d’artiste, d’expert ou experte et de professionnel.le. Nous nous inscrivons dans une démarche amatrice et nous ne voulons pas faire de profit. Ces pratiques politiques s’inscrivent dans notre quotidien, c’est ce que certaines et certains appellent le DIY (« Do It Yourself » = fais-le toi-même).

Nous souhaitons être un lieu ouvert, populaire et accessible en pratiquant des prix bas, libres autant que possible, et en proposant des activités variées. Nous avons conscience que, dans une société inégalitaire, nous reproduisons, parfois malgré nous, des attitudes oppressives.

Nous ferons donc attention et réagirons face à tout comportement discriminant afin que chacune et chacun se sente bien dans cet espace. Nous tendons vers un fonctionnement collectif et horizontal, c’est pourquoi l’ambiance et la vie du lieu relève des envies et de la responsabilité de chaque personne participante.

Un mot sur la non-mixité :

A la B.A.F.certains évènements se passent en « non-mixité » ou en « mixité choisie », selon les axes et les thématiques abordées (pour cette soirée entre meufs/gouines/trans). En effet, notre société est empreinte de rapports de dominations (racisme, patriarcat, norme hétérosexuelle, validisme…). Nous nous retrouvons donc parfois entre personnes cibles d’une oppression particulière afin d’échanger, lutter, (re) prendre du pouvoir, de l’espace, s’amuser… Ceci dans la même logique que celle des salariéEs qui ne s’organisent pas avec leur patronNEs pour lutter contre leur exploitation.

Et c’est où ?

C’est la première à droite après le croisement stalingrad alliés quand on vient de stalingrad. C’est a 10 min de l’arrêt du tram A malherbe, c’est aussi tout près des lignes de bus 1, 13, 16 et 26.

Mais surtout c’est au 2 chemin des alpins à Grenoble.
Venez nous rencontrer et grossir les rangs des fat-activistes à Grrrenoble !
Publicités

8 mars : journée des femmes grasses.

Le 8 mars c’était la journée des femmes et mardi gras alors notre humour sans borne nous a amenées à faire une soirée pour les femmes grasses.

Une projection d’un film qui fait du bien « real women have curves » suivie d’une discussion sur notre rapport au poids autour d’un repas végan.

Parce qu’on veut rendre nos bourrelets politiques et parler des normes qui régissent notre société, parce qu’on veut se réapproprier nos corps et le regard que nous portons sur celui des autres.

Cette soirée était en non mixité meufs gouines trans et a rameutée une trentaine de personnes plus ou moins grosses. Les discussions sont allées bon train.
D’ailleurs il parait qu’à Marseille il y a eu une initiative dans ce goût là, si quelqu’un en sait plus, on est preneuses.

L’éNORME(s) émission de radio

on vous en a parlé, la voilà, une émission de radio hautement calorifère, les montages sont issus de l’éNORME(s) fin de semaine. Week-end de rencontre et de réflexion autour de la grosseur et du rapport au poids les 27 et 28 novembre 2010 à Grrrenoble. Un week-end entre grosses mais pas que, on a aussi nos copines minces nous admirer et nous complimenter. Un week-end où on pouvait se faire des blagues de grosses qui faisaient du bien. Un week-end où on a dansé, parlé, mangé, rit ensemble.

Parce qu’on est grosses et fières (au moins on essaye).

Alors voilà une émission de radio sur ce projet et qui raconte un peu cet énorme week-end.

Une émission de DégenréE diffusée le 8 décembre 2010 et retransmise en direct live et en public à Antigone à Grenoble avec un gigantesque repas végan ensuite.

DégenréE????l’émission pour déranger !

Une émission de radio féministe : actualité, analyses, infos, débats, points de vue, musiques etc… de meufs, de gouines, de trans’

18h30 à 20h les 2ème et 4ème mercredis du mois (rediffusion les lundis suivants à 19h)

sur 97 fm à Grenoble

sur Radio Kaléidoscope partout ailleurs

vous pouvez également écouter ou télécharger de nombreuses anciennes émissions en ligne sur http://www.infokiosques.net/degenree

Taaaadaaaaaaaaaaaaaaa !

Téléchargement :

Emission sur la grosseur et le rapport au poids 8.12.10.

Si vous voulez la télécharger pour l’écouter en prenant votre goûter ou pourquoi pas organiser une nouvelle écoute collective, il suffit de faire clic droit « enregistrer la cible du lien ».

Voila voila…

L’éNORME(s) fin de semaine….

Ce blog c’est le projet de plusieurs grosses qui se sont rencontrées lors d’un week-end autour de la grosseur et du rapport au poids au mois de novembre. C’était une sorte de moment d’euphorie collective et de joie de se rencontrer et est né ce projet d’ouvrir un blog pour avoir un espace où raconter ce que c’est que d’être grosse mais aussi pour dénoncer des normes visiblement trop étroites pour nos corps.

Mais ce week-end c’était quoi? Et bah voilà ce qu’une des organisatrices a écrit pour le nouveau numéro de « timult » qui paraîtra sous peu. C’est donc en exclusivité que nous vous présentons cette brève :

« Un mail puis un thé avec des gateaux. La personne a qui je propose de faire une émission de radio sur la grosseur avec Dégenré-e me dit que « vraiment faut faire des trucs là-dessus, moi j’aurais envie de bosser sur cette thématique cette année et de rencontrer plus de grosses… ras-le-bol de traîner qu’avec les barbies militantes! » résultat des courses? Tout un weekend en non mixité meufs, gouines et trans : deux soirées publiques et des journées de discussions entre grosses. En gros, pendant les journées, on discutait entre meufs et gouines qui étions grosses parfois de manière désordonnée, parfois sur des thèmes plus précis, une fois autour d’un atelier d’écriture, une fois entre grosses gouines… Mais toujours-toujours-toujours autour d’une table remplis de victuailles! Et le premier soir on a fait une big fête qui a commencé avec des clips de grosses. Après, il y avait plein de musiques de grosses ou sur la grosseur, avec une piste de danse bien plus grasse que d’habitude… et qu’est-ce-que ça faisait du bien!!! Le deuxième soir, on a projeté le film « Precious » de Lee Daniels (c’est un bouquin à la base). On a eut envie de le montrer car l’héroïne est grosse mais que c’est pas le thème principal de l’histoire, c’est une réalité de sa vie. Ces deux soirées étaient en non-mixité sus-citée. Cette rencontre avait aussi comme buts cachés (entre ses bourrelets) de répondre à un appel à contribution pour une brochure sur la grosseur et puis de rassembler de la matière pour la fameuse émission de radio de Dégenré-e. Et comme on n’allait pas quand-même s’arrêter comme ça (c’est ça d’être gourmandes), il y a eut une écoute collective de l’émission le 8 décembre avec un repas hyper calorique! Bref, une affaire rondement menée! Maintenant, il y a un
blog, mais il n’est pas encore très remplis. Et puis on peut trouver un lien pour télécharger l’émission sur ce site : http://www.radiorageuses.net. »

Et au passage un peu de pub pour les copines, timult c’est ça :

« TIMULT, les tempêtes se moquent de vos calculs :

Un journal où on prend le temps de se parler de luttes et de nos histoires, de dessiner nos questions, nos croyances, nos doutes, nos chocs, nos forces, avec ces bouts de féminisme, d’autonomie et de transformation radicale du monde qui nous portent.

Il nous semble que les écrire est une force. Alors nous voudrions recoller la théorie avec les pensées invisibles et les pratiques inspirantes. Nous voudrions apprendre à écrire et donner envie d’écrire d’une manière plus enthousiasmante, plus consolidante. »